Ken Conn : Professeur, entraîneur et conseiller bien-aimé

Ken Conn, professeur de latin à Roxbury, longtemps apprécié, est décédé le samedi 12 mars. Ken a enseigné à RL de 1973 à 2009, et bien que Ken ait principalement enseigné le français - et présidé le département de français, titulaire inaugural de la chaire Stanley Bernstein en langues modernes - il était également un professeur d'anglais enthousiaste et iconoclaste. Pendant ses années à l'école, Ken a été un entraîneur dynamique de l'équipe de football universitaire et, pendant de nombreuses années, il a entraîné nos plus jeunes garçons en crosse. Ken a longtemps été le doyen de la classe des juniors, et il a servi avec bon sens et distinction en tant que membre du comité d'admission.

Au-delà des titres, la plus grande contribution de Ken a été pour les garçons de l'école, qu'il aimait et servait. Ken avait une magnifique compréhension de la psyché masculine adolescente et offrait généreusement conseils et soutien à tous, mais surtout à ceux qui rencontraient des difficultés et à ceux qui étaient en marge de la société. La chambre de Ken était un aimant pour toutes sortes d'enfants et, autour de parties de Boggle, les garçons apprenaient à connaître Ken et à se connaître les uns les autres - apprenant à connaître "la maison" dans un contexte plus large. Ken défendait farouchement ceux qui méritaient une seconde chance, et ils l'aimaient pour cela.

Ken a représenté un modèle inspirant de professeur-entraîneur et d'écolier pleinement investi tout au long de son séjour à RL. Il était aussi respecté par ses collègues que par les garçons. Voici ce que le directeur Kerry Brennan a lu à la communauté à l'occasion de la retraite de Ken de RL en 2009 :

"Les grandes écoles sont le résultat du travail de grands enseignants. Pour certains d'entre eux, la grandeur se mesure à l'éclat, à une norme constamment inatteignable ou à la polyvalence de leur contribution. Mais pour les plus grands, leur impact est le résultat d'une chose difficile, mais évidente, qu'ils font bien : aimer les garçons qui leur sont confiés. Depuis que je travaille à RL, personne n'a aimé les garçons dont il avait la charge de manière aussi constante et efficace que M. Ken Conn. Si notre devise dans la rue est que nous "connaissons et aimons chaque garçon", alors Ken Conn devrait figurer sur l'affiche qui l'annonce.

M. Conn a été engagé au printemps 1973. Diplômé de la Stoneham High School et du Middlebury College, M. Conn est arrivé à RL après avoir enseigné à la Melrose High School et au Lycée Albert Ier de Monaco, où il s'était rendu après une année d'études supérieures à l'Université de Nice. Bien qu'il ait été principalement un professeur de français, étant donné son diplôme d'histoire de Middlebury et son amour de la littérature, il est compréhensible que dans ses premières années à Roxbury Latin, M. Conn ait également enseigné l'histoire et l'anglais.

Ceux qui ont eu le privilège d'étudier le français avec M. Conn savent bien quel genre de professeur il est. Totalement impliqué dans la langue et la culture, il est doucement féroce dans son insistance à ce que tous ceux qui entrent dans sa classe accueillante deviennent aussi enthousiastes. Sous sa direction en tant que professeur modèle, collègue de soutien et chef de département attentif, le programme de français est devenu l'un des plus respectés de l'école. À une époque où les professeurs de langues vivantes ont été encouragés à s'éloigner de l'accent mis sur la lecture et l'écriture, qui avait marqué le programme par le passé, pour se tourner vers la communication, M. Conn a mené la charge en permettant à ses élèves de français de s'exprimer magnifiquement et souvent d'avoir les moyens non seulement d'étudier le français au collège, mais aussi d'aborder d'autres langues. Compte tenu de son efficacité et de son engagement, il était logique qu'en 2004, M. Conn soit nommé premier professeur de français Stanley Bernstein. 

Pendant la majeure partie de son séjour à RL, M. Conn a également été le maître de la classe II. À ce titre, il a guidé des centaines de garçons à travers les écueils de l'année junior en préservant leur dignité, leurs résultats scolaires et leur stabilité émotionnelle. Doux et persistant, M. Conn avait la rare capacité de faire en sorte que chaque personne se sente respectée et prise en charge. Au nom d'innombrables classes de première année, il les a aidées à devenir plus soudées, même s'il n'hésitait pas à célébrer les dons et les particularités de chacun de ses membres. Bien qu'il ait été un mentor affectueux pour beaucoup, M. Conn avait une dévotion particulière pour ceux qui traversaient des moments difficiles, ou ceux qui ne se faisaient pas remarquer aussi facilement. M. Conn savait particulièrement bien écouter et, en sa qualité de conseiller affectueux, il a offert aux garçons l'espace, le temps et les conseils nécessaires pour être eux-mêmes, pour trahir leurs insécurités, pour devenir des hommes. Lorsque Ken Conn enroule sa grosse patte autour de votre bras, vous savez que vous êtes en sécurité ; vous savez que l'on s'occupe de vous.

Bien que n'étant pas lui-même un joueur de crosse, M. Conn a dirigé le programme de crosse junior pendant plus de trente ans. Bien qu'il ait eu différents partenaires d'entraînement dans cette entreprise, la formule de M. Conn a toujours été la même : s'assurer que les joueurs de RL savent ce qu'ils font, qu'ils font des efforts, qu'ils se soutiennent en tant que coéquipiers et qu'ils s'amusent. En cours de route, les équipes de laxistes de M. Conn ont constamment dominé leurs adversaires, ce qui lui a valu le respect et la perplexité d'innombrables entraîneurs du circuit.

Toutefois, la plus grande réussite de M. Conn en tant qu'entraîneur est le rôle qu'il a joué pendant 36 ans en tant qu'entraîneur de la ligne de football universitaire de RL. Tout le monde sait que les joueurs de ligne sont les chevaux de trait de toute équipe de football - méconnus mais absolument essentiels. Si M. Conn a réussi à motiver tous ces joueurs de ligne de RL pendant toutes ces années, c'est parce qu'il est l'un d'entre eux. Je ne veux pas dire qu'il était l'un d'entre eux parce qu'il a fait son devoir au nom de sa propre ligne de lycée ou des forces féroces de Middlebury. Je dis cela parce que c'est l'approche de la vie de M. Conn. L'un des plus grands athlètes lycéens de RL l'a exprimé ainsi : "M. Conn avait l'habitude de nous rappeler à tous, les joueurs de ligne, que les fans considéraient toujours le quarterback comme le héros et la star de toute équipe de football. Les joueurs de ligne ne recevraient jamais la même attention ou la même renommée que le quarterback, même si le succès d'un quarterback dépendait entièrement de la protection et du soutien de ses joueurs de ligne. Il nous encourageait à être fiers du rôle que nous jouions dans notre équipe, car il était très important. Il ne nous a jamais permis d'oublier à quel point nous étions spéciaux, ni à quel point nous n'avions pas besoin d'une reconnaissance extérieure de ce fait. Un vrai joueur de ligne faisait son travail au mieux de ses capacités en ne recherchant que la satisfaction d'atteindre l'objectif de l'équipe : une victoire sur le terrain de jeu. Pour lui, nous étions tous des étoiles". Comme ses joueurs de ligne, M. Conn a évité les projecteurs, les concédant gracieusement aux autres. Et, comme ses monteurs de ligne, M. Conn a, au cours de son séjour ici, supporté quelques coups solides et un jeu brisé occasionnel. Cependant, personne, dans l'équipe de RL dont nous sommes si fiers, n'a fait plus pour soutenir les garçons individuellement, pour défendre l'outsider, pour imaginer une fin plus heureuse lorsque tous les signes indiquaient le contraire.  

Au cours des 36 années qu'il a passées à RL, Ken Conn s'est donné corps et âme à la simple mission de s'occuper des enfants et de les inciter à s'intéresser aux idées, au monde, aux autres, à la recherche d'un moi meilleur, plus riche et plus épanouissant. M. Conn est un mentor formidable, optimiste et aimant, qui a changé la vie de centaines de personnes et sauvé celle de beaucoup d'autres. Nous lui serons toujours reconnaissants pour son engagement indéfectible envers tout ce qui est juste et bon dans ce travail, pour le modèle de dévouement qu'il a offert aux garçons chanceux qui se trouvent dans son orbite et pour l'amitié qu'il a témoignée si librement et de manière si désintéressée à tant d'entre nous pendant tant d'années."

Ken laisse dans le deuil son épouse, Peg. Son fils Tim, de la classe de latin de Roxbury de 1999, l'a précédé dans la tombe. Nous vous ferons part des projets de la famille pour se souvenir de Ken lorsque nous les connaîtrons.